Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 08:07

 

Laurent Schwartz

 

Laurent Schwartz est né le 5 mars 1915 à Paris d'une famille très portée sur les sciences (un père chirurgien, une mère entomologiste, un grand-oncle - Jacques Hadamard - mathématicien) et la politique (il a pour oncle Robert Debré, pédiatre, père de Michel Debré, fondateur de l'Unicef). Il excelle très vite à l'école en mathématiques, grec et latin. Son professeur de cinquième dira à ses parents : « Méfiez vous, on dira que votre fils est doué pour les langues alors qu'il ne s'intéresse qu'à l'aspect scientifique et mathématique des langues : il faut qu'il devienne mathématicien ». Cependant, s'il est bon dans cette discipline, il ne l'aime vraiment qu'à partir de la terminale, grâce à la géométrie.
Poussé également par son grand-oncle, il prépare le concours d'entrée à l'ENS au lycée Louis-Le-Grand. C'est là qu'il rencontre Marie-Hélène Lévy, la fille du probabiliste Paul Lévy. Après avoir tous deux réussi le concours d'entrée, ils prévoient de se marier en décembre 1935. Cependant, Marie-Hélène tombe malade en octobre et doit se soigner en Haute-Savoie, où elle restera dix-huit mois. C'est également à l'ENS qu'il s'épanouit en politique. Critiquant la passivité de Léon Blum face aux bouleversements en Allemagne, Italie, Espagne et Russie, il devient trotskiste. Il réalise cependant plus tard que Trotski n'a plus sens de la réalité, et devient indépendant.
Il est reçu second à l'agrégation en 1937. Sa réussité à l'ENS lui permet de faire son service militaire (jusqu'en 1939) en tant qu'officier ; il s'est entretemps marié avec Marie-Hélène en mai 1938. Il sera ensuite encore mobilisé jusqu'en 1940, date à laquelle il rejoint ses parents à Toulouse. Il y devient membre de la caisse nationale des sciences, l'ancêtre du CNRS. C'est alors qu'Henri Cartan débarque à Toulouse pour faire passer des oraux d'entrée à l'ENS. Il pousse Schwartz à déménager à Clermont-Ferrand, où l'université de Strasbourg a été délocalisée à cause de la guerre. C'est dans cette ville qu'il rencontre André Weil et Bourbaki. Toutefois, la guerre fait rage. Trotskiste, d'origine juive, il est menacé et finit par se cacher sous une fausse identité. Tout cela ne l'empêche pas de terminer son doctorat, ni de présenter peu avant la fin de la guerre son oeuvre maîtresse : les distributions. Cette invention simplifie l'étude des équations aux dérivées partielles et des transformées de Fourier ; le manuscrit où il présente ses idées est salué comme un des meilleurs exemples de présentation mathématique. Il racontera plus tard que la nuit où il a trouvé les principaux théorèmes est l'une des deux plus belles de sa vie, avec celle où il a capturé 450 papillons. Il sera pour ce travail le premier Français à recevoir la médaille Fields en 1950.
Il part enseigner en 1944 à Grenoble, puis Nancy (1945 - 1952). Il y rayonne aussi bien comme chercheur que comme enseignant (ses cours sont très populaires). En 1952, il est muté à la Sorbonne puis en 1958 à l'Ecole Polytechnique (jusqu'en 1980). Toujours fortement politique, il ralentit ses recherches pendant la guerre d'Algérie pour se consacrer à ses idées ; il fonde notamment le collectif Maurice Audin, du nom d'un doctorant en mathématiques mort lors d'un interrogatoire policier.
Il décède le 4 juillet 2002 à Paris, salué comme l'un des piliers des mathématiques françaises du XXème siècle.

Source : Les-Mathematiques.net

 

26-04-2011-23_54_12.jpgl-schwartz.jpgLaurent_Schwartz_1.jpglaurentschwartz.jpgschwartz-laurent.jpg

schwartz.jpg

Schwartz_5.jpg

schwartz_1692211c.jpg

schwartza.jpg

 

Pour voir une vidéo, cliquez sur ce lien pour la visualiser car je ne suis pas arrivé à la décharger.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by ecolesfm.over-blog.com - dans Portraits du mois
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Blog de l'école de la Société Française de Morphopsychologie
  • : Blog favorisant l'interactivité entre les étudiants en morphopsychologie et l'école, ainsi qu'auprès de la Société Française de Morphopsychologie.
  • Contact

 

BIENVENUE SUR LE BLOG


DE L'ECOLE DE LA SFM

 

 

 

Photo du mois

RTR2Y1NG-jpg_184224.jpg

Code de déontologie


logo sfmLes Membres diplômés de la SFM s’engagent à observer en toute occasion les règles essentielles de déontologie qu’exige nécessairement leur qualité de morphopsychologue.

Dans la pratique individuelle, ils se doivent de respecter la personnalité des individualités qu’ils étudient, s’interdisant absolument de réaliser une étude morphopsychologique à l’insu de la personne concernée, ne devant intervenir qu’à sa demande ou avec son accord. Ils doivent d’autre part veiller à toujours formuler leur appréciation en termes clairs, appréciation qui ne doit pas se résumer à des remarques critiques mais qui puisse être perçue par le sujet comme une aide et un témoignage de compréhension profonde.

Ils sont soumis à la règle du secret professionnel le plus absolu. La publication ou la communication, à des tiers, d’une étude ne peut se faire qu’avec l’accord de la personne concernée. Conscients de la portée de leur savoir, ils doivent adopter une attitude de réserve et se garder de tout abus.
 
Ils s’engagent à poursuivre leur perfectionnement, à titre personnel et/ou professionnel par tous les moyens appropriés.
Dans leurs relations publiques, ils se doivent de veiller au maintien du niveau scientifique atteint par la morphopsychologie et se référer toujours, dans les exposés écrits ou verbaux qu’ils en font, à l’enseignement du Dr CORMAN et à la SFM dont ils sont diplômés.

Ils sont responsables de l’image qu’ils donnent de la morphopsychologie au public et plus particulièrement aux médias, devant notamment refuser leur collaboration à toutes publications ou émissions qui ne donnent pas une suffisante garantie de sérieux en raison de leurs objectifs, de leur niveau et du public recherché.
La SFM ne peut en aucun cas être engagée sans son accord par ses membres.

L’exclusion d’un membre diplômé de la SFM peut être demandée par le Président ou l’un des membres du Conseil d’Administration, s’il est établi que ce membre a gravement contrevenu à ces règles.

« NON PAS JUGER MAIS COMPRENDRE »

 


 

Ci-dessous les articles parus sur le blog

du plus récent au plus ancien