Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 juin 2012 6 09 /06 /juin /2012 21:37

 

Winston Churchill

 

Sir Winston Leonard Spencer Churchill, né le 30 novembre 1874 et mort le 24 janvier 1965 à Londres, est un homme politique britannique. Surtout connu pour avoir dirigé le Royaume-Uni pendant la Seconde Guerre mondiale, cet homme d'État en est le Premier ministre de 1940 à 1945 et puis de 1951 à 1955. Il a également exercé les activités d'officier dans l'armée britannique, de journaliste, d'historien, d'écrivain lauréat du prix Nobel de littérature et d'artiste.

Durant sa carrière militaire, Churchill combat en Inde, au Soudan et lors de la Seconde Guerre des Boers. Il est surtout déployé en tant que correspondant de guerre, écrivant des livres sur les campagnes auxquelles il participe. Il sert brièvement sur le front de l'Ouest pendant la Première Guerre mondiale, en tant que commandant du 6e bataillon des Royal Scots Fusiliers.

Durant sa carrière civile, longue de près de soixante années, il occupe de nombreux postes politiques et ministériels. Avant la Première Guerre mondiale, il est ministre du Commerce, secrétaire du Home Office et Premier Lord de l'Amirauté du gouvernement libéral d'Herbert Henry Asquith. Il reste à cette fonction jusqu'à la défaite britannique lors de la bataille des Dardanelles, qui cause son éviction du gouvernement car il en est alors considéré comme l'un des principaux responsables. Il y est rappelé comme ministre de l'armement, secrétaire d'État à la Guerre et secrétaire d'État de l'air. Durant l'entre-deux-guerres, il sert en tant que chancelier de l'Échiquier dans le gouvernement conservateur.

Au déclenchement de la Seconde Guerre mondiale, Churchill est de nouveau nommé Premier Lord de l'Amirauté. Après la démission de Neville Chamberlain, le 10 mai 1940, il devient Premier ministre du Royaume-Uni, et conduit le pays à la victoire contre les puissances de l'Axe. Ses discours notamment marquent le peuple britannique et les forces alliées.

Après avoir perdu les élections législatives de 1945, il devient chef de l'opposition conservatrice, dénonçant dès 1946 le rideau de fer. Il redevient Premier ministre en 1951 jusqu'à sa retraite en 1955. À sa mort, la reine lui fait l'honneur d'avoir des obsèques nationales, qui demeurent encore aujourd'hui l'un des plus importants rassemblements d'hommes d'État dans le monde...

Cliquez sur ce lien de wikipédia pour lire la suite

 

CH1.jpg

CH2.jpg

CH3.jpg

CH4.jpg

CH5.jpg

CH6.jpg

CH7.jpg

CH8.jpg

CH9.jpeg

CH10.jpg

1965_churchill.jpg

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by ecolesfm.over-blog.com - dans Portraits du mois
commenter cet article
11 mai 2012 5 11 /05 /mai /2012 16:28

 

Barbara

 

Née dans le 17e arrondissement de Paris au 6 rue Brochant, Monique Serf passe dans ce quartier des Batignolles les premières années de sa vie entourée de ses parents, Jacques, juif alsacien et Esther Brodsky, de sa grand-mère russe et de son frère Jean, de deux ans son aîné. La famille s’est agrandie : une deuxième fille, Régine, est née à Roanne en 1938 et un deuxième garçon, Claude, né à Tarbes en 1942.

Bien avant que la guerre n'éclate, sa jeunesse est marquée par des déménagements successifs rue Nollet à Paris en 1931, au 6 boulevard Gaston Crémieux à Marseille en 1937, ceux-ci redoubleront sous l’occupation nazie pour fuir la chasse faite aux Juifs sous le gouvernement de Vichy. S’y ajouteront les séparations pour déjouer les dénonciations. À la fin de la guerre, les membres de la famille se retrouvent au Vésinet.

Barbara aura à supporter le comportement incestueux de son propre père pendant son enfance. Elle refusera d'évoquer le drame en public, sauf dans ses Mémoires...

Pour lire la suite, cliquez sur ce lien de wikipédia

 

 

b-01.jpgb-02.jpg

b-04.jpg

b-05.JPEGb-06.jpg

b-07.jpg

b-08.jpg

b-09.jpg

b-10.jpgb-11.jpg

b-12.jpg

b-13.jpg

b-14.jpg

b-15.jpg

b-16.jpg

b 17

 

 

 

 

 

Vous pouvez visualiser la suite de cette interview sur internet.

Repost 0
Published by ecolesfm.over-blog.com - dans Portraits du mois
commenter cet article
1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 01:03

 

Eric-Emmanuel Schmitt

 

Eric-Emmanuel Schmitt est né à Sainte-Foy-lès-Lyon, dans la banlieue lyonnaise, le 28 mars 1960 dans une famille athée. Passionné pendant son enfance par la musique (il étudie le piano à l'âge de 9 ans), Eric-Emmanuel Schmitt envisage dans un premier temps de devenir compositeur. Mais ses professeurs l'en dissuadent afin qu'il développe son talent déjà évident pour l'écriture.

 

Le jeune homme écrit son premier livre à onze ans, sa première pièce à seize ("Grégoire ou pourquoi les petits pois sont-ils verts ?", une satire sur l'éducation sexuelle). Mais ce passionné des aventures d'Arsène Lupin reste mécontent de son travail et préfère remettre ses ambitions d'écrivain à plus tard.

Diplômé de l'Ecole Normale Supérieure (de rue d'Ulm), il obtient son agrégation de philosophie en 1983, soutient sa thèse de doctorat en 1986 puis enseigne pendant quelques années la philosophie, tout d'abord dans un lycée de Cherbourg, puis à l'Université de Chambéry. La passion de l'écriture le rattrape après une expérience mystique survenue dans le désert du Hoggar en 1989 où celui-ci se retrouve, de son propre aveu, "inondé par la foi".

Bien lui en a pris : l'auteur est révélé dès sa première pièce, La Nuit de Valognes (1991), qui est entre autre montée par la Royal Shakespeare Company. La reconnaissance critique vient dès sa deuxième oeuvre, la pièce Le Visiteur (1993), un dialogue entre le psychanalyste Freud et Dieu.

Dès lors, le succès ne quittera plus Eric-Emmanuel Schmitt, dont la renommée devient internationale. Sa pièce Variations énigmatiques (1996) est interprétée par Alain Delon, suivi d'une tournée mondiale qui promène l'équipe de Tokyo à Los Angeles. Le Libertin (1997), retraçant une journée dissolue de Denis Diderot, connaîtra même les honneurs d'une adaptation cinématographique en 2000 de Gabriel Aghion réunissant Vincent Perez, Josiane Balasko, Fanny Ardant... Schmitt participera également au projet en signant les dialogues.

Il est également l'initiateur du Cycle de l'invisible, qui réunit trois contes sur l'enfance et la spiritualité ayant remporté un énorme succès sur les planches et dans les librairies : Milarepa (1997), Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran (2001), dont l'adaptation cinématographique signée François Dupeyron a permis à Omar Sharif de remporter son premier César en 2004, et Oscar et la dame rose (2002).

Cette pièce a représenté la quatorzième meilleure vente internationale sur la marché du livre en 2003, faisant d'Eric-Emmanuel Schmitt l'écrivain contemporain français le plus lu dans le monde. Pour garder forme et tonus face à cette boulimie de travail, l'auteur avoue nager au moins deux kilomètres par jour. On attend d'ailleurs un nouveau succès de la part de l'écrivain avec la sortie ce mois-ci de son dernier roman : L'Enfant de Noé, quatrième volet du Cycle de l'invisible.

 

EES-01.jpgEES-02.jpgEES-03.jpgEES-04.jpgEES-05.jpg

EES-06.jpg

EES-07.jpgEES-08.jpg

EES-09.jpgEES-10.jpgEES-11.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by ecolesfm.over-blog.com - dans Portraits du mois
commenter cet article
2 mars 2012 5 02 /03 /mars /2012 23:31

 

Virginia Woolf

 

Née Adeline Virginia Stephen à Londres de Sir Leslie Stephen et Julia Stephen Duckworth (dite aussi Julia Prinsep - née Julia Jackson : 1846–1895), elle fut éduquée par ses parents à leur domicile du 22 Hyde Park Gate, Kensington dans une ambiance littéraire de la haute société.

Les parents de Virginia étaient tous deux veufs lorsqu’ils se marièrent : ainsi leur maison regroupait les enfants de trois mariages différents. Les enfants de Julia et de son premier époux Herbert Duckworth : George Duckworth (1868–1934) ; Stella Duckworth (1869–1897) ; et Gerald Duckworth (1870–1937). La fille de Leslie et de sa première épouse Minny Thackeray, Laura Makepeace Stephen, qui fut diagnostiquée handicapée mentale et vécut avec eux avant d’être placée dans un asile en 1891 jusqu’à la fin de ses jours. Enfin, les enfants de Leslie et Julia : Vanessa (1879–1961) ; Thoby (1880–1906) ; Virginia et Adrian (1883–1948)....

Lire la suite en cliquant sur ce lien de Wikipédia

 

VW-01.jpg

VW-02.jpg

VW-03.jpgVW-04.jpg

VW-05.jpg

VW-06.jpg

VW-07.jpg

VW-08-en-1931.jpg

En 1931

VW 09

vW-10.jpg

VW 11Avec-son-pere-en-1902.jpeg

Avec son père en 1902

 

Repost 0
Published by ecolesfm.over-blog.com - dans Portraits du mois
commenter cet article
1 février 2012 3 01 /02 /février /2012 19:07

 

 

Jacques Prévert

 

Jacques Prévert naît au 19 de la rue de Chartres à Neuilly-sur-Seine (actuellement Hauts-de-Seine) le 4 février 1900. Il y passe son enfance. Son père André Prévert, fait divers métiers pour gagner sa vie et de la critique dramatique et cinématographique par plaisir. Il l'emmène souvent au théâtre et au cinéma. Suzanne, sa mère (née Catusse), l'initie à la lecture. Il s'ennuie à l'école, et dès 15 ans, après son certificat d'études, il la quitte. Il multiplie alors les petits travaux, notamment au grand magasin Le Bon Marché. D'abord mobilisé en 1918, son service militaire se poursuit à Saint-Nicolas-de-Port où il rencontre Yves Tanguy avant d'être envoyé à Istanbul où il fera la connaissance de Marcel Duhamel.

En 1925, il participe au mouvement surréaliste, qui se regroupe au 54 de la rue du Château près de Montparnasse. C'est en fait un logement « collectif » où habitent Marcel Duhamel, Raymond Queneau et Yves Tanguy. C'est Prévert qui trouvera le terme de cadavre exquis pour définir le jeu littéraire auquel ses amis et lui se livrent. Prévert est toutefois trop indépendant d'esprit pour faire véritablement partie d'un groupe constitué, quel qu'il soit. Il supporte mal les...

Cliquer sur le lien de Wikipédia pour lire la suite.

 

JP-1.jpg

JP-2.jpg

JP-3.jpg

JP-4.jpg

JP-5.jpg

JP-6.jpgJP-7.jpg

JP-8.jpg

JP-9.jpgJP-10.jpg

JP-11.JPG

 

 

 

 

Repost 0
Published by ecolesfm.over-blog.com - dans Portraits du mois
commenter cet article
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 18:21

 

Théodore Monod

 

Au cours de son enfance, Monod se passionne pour tout ce que la nature offre, lisant insatiablement et alimentant ses rêves de découvertes. Après des études de sciences naturelles et une mission océanographique, il entre en 1922 au Muséum d’histoire naturelle comme assistant. Travaillant en Mauritanie, il ressent l’appel du désert, qui démarre peu après la côte de ce pays. Sa vie change : il deviendra le « fou » du désert.

Durant les années 1920, il travaille beaucoup en Afrique. En 1927, il est choisi pour participer à une expédition scientifique à travers le Sahara, d’Alger à Dakar via Tombouctou. Au cours de cette première expédition, il recueille une foule d’échantillons de plantes et de minéraux, qui vont l’occuper pendant des années au Muséum. En 1928-1929, il épouse Olga Pickova, une jeune juive d’origine tchèque, et est appelé à faire son service militaire, ce qu’il craint un peu, étant déjà antimilitariste et pacifiste. Affecté dans une unité saharienne, il en profite pour poursuivre ses recherches.

En 1934, il part pour Chinguetti à la recherche d’une mystérieuse météorite (qui sera également une des quêtes de la fin de sa vie). Il part aussi pour explorer le Tanezrouft, une zone encore inconnue du Sahara. En 1938, il s’installe avec sa famille à Dakar, où il est mobilisé en 1939 au Tchad. De retour à Dakar, il milite contre la...

Pour lire la suite, cliquer sur ce lien de Wikipédia

 

TM-01.jpg

TM-02.jpgTM-03.jpgTM-04.jpgTM-05.gif

TM-06.jpg

TM-07.jpg

TM-08.jpg

TM-08-bis.jpg

TM-09-en_1930.jpgEn 1930

TM-10-en-1954.jpgEn 1954

 

 

 

Repost 0
Published by ecolesfm.over-blog.com - dans Portraits du mois
commenter cet article
4 décembre 2011 7 04 /12 /décembre /2011 14:59

Michel Tournier

 

 

Michel Tournier, né le 19 décembre 1924 à Paris, est un écrivain français. Auteur de plusieurs romans remarqués dont Le Roi des aulnes, couronné par le Prix Goncourt en 1970, il est aussi un conteur et un romancier pour la jeunesse avec des œuvres comme Vendredi ou la Vie sauvage (1971), réécriture de son premier roman.

Germaniste accompli et philosophe de formation, Michel Tournier renonce à l'enseignement et s'occupe de traductions et d'émissions à la radio puis à la télévision avant de publier à 42 ans son premier roman  Vendredi ou les Limbes du Pacifique en 1967 qui ouvre trois décennies consacrées à la littérature. Il a bâti en neuf romans publiés de 1967 à 1996 et en quelques recueils de nouvelles une œuvre originale qui fait de lui un des écrivains français marquants du dernier tiers du XXe siècle.

Dans un style acéré et avec un sens du drame et du sacré qui n'empêche pas l'ironie subversive, Michel Tournier crée un univers personnel animé par des personnages complexes — essentiellement masculins — en réinterprétant les mythes comme Robinson Crusoé dans Vendredi ou les Limbes du Pacifique (1967), Castor et Pollux dans Les Météores (1975), les rois mages dans Gaspard, Melchior et Balthazar (1980), Barbe-Bleue et Gilles de Rais dans Gilles et Jeanne, la bulla aura romaine dans La Goutte d'Or (1985), Moïse et la Terre promise dans Eléazar ou la Source et le Buisson (1996). Il en fait la trame de récits où le réalisme minutieux s'associe à la création imaginaire de mondes différents...

Pour lire la suite, cliquez sur le lien de Wikipédia

 

MT-001.jpg

MT-01.jpg

MT-02.jpg

MT-03.jpg

MT-04.jpgMT 05

MT-06.jpgMT-07.jpgMT-08.jpg

MT-09.jpg

MT-10.jpg

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by ecolesfm.over-blog.com - dans Portraits du mois
commenter cet article
6 novembre 2011 7 06 /11 /novembre /2011 17:06

 

Maria Callas

 

Maria Callas est une cantatrice américaine naturalisée grecque, née à New York le 2 décembre 1923 et morte à Paris le 16 septembre 1977.

Surnommée « la Bible de l'opéra » par Léonard Bernstein, « la Callas » – telle qu'elle est couramment appelée – a bouleversé l'art lyrique du XXe siècle en valorisant l'approche du jeu d'acteur, jusqu'alors relégué au second plan. Entourée des meilleurs artistes de son époque (Boris Christoff, Mario del Monaco, Giuseppe Di Stefano, etc.) et s'étant produite sur les principales scènes d'opéra du monde (New York, Londres, Paris, Milan, Venise, Rome, Buenos Aires, Mexico, etc…), Callas demeure encore au XXIe siècle l'une des cantatrices les plus célèbres, à la fois par le timbre très particulier de sa voix, son registre étendu, sa grande virtuosité alliée à un phrasé à nul autre pareil et son talent de tragédienne, lui permettant d'incarner littéralement les personnages qu'elle interprétait (Lucia, Gilda, Violetta).

Suscitant les passions – ce qui lui valut d'être autant adulée que décriée – Maria Callas reste, tant par la réussite exceptionnelle de sa vie professionnelle que par sa vie privée mouvementée, l'icône même de la « diva ».

Lire la suite en cliquant sur le lien de Wikipédia

 

01-Maria_Callas_Family-copie.jpgAvec ses parents et sa soeur ainée

02-callas05-a-15-ans.jpgMaria Callas a 15 ans

03-callas.jpg

04-MC.jpg

05-callas08-en-1951.jpgMaria Callas en 1951

05-bis-mc.jpg

06-maria_callas_reference.jpg

07-valletticallas.jpg

08-mc.jpg

09-mc.jpg

10-people-maria-callas.jpg

10-bis-mc-en-1959.jpgMaria Callas en 1959

11-mc.jpg

12_maria-callas--1965.gifMaria Callas en 1965

13-mc.jpg

14-mc.jpg

16-maria_callas.jpg

17-mc.jpg

18-maria-callas.jpg

19--maria-callas-1974.jpgMaria Calla en 1974

 

Vidéo

 

Voici des liens d'interview de Maria Callas en français :

Interview en français 1/12

Interview en français 2/12

Interview en français 3/12

Interview en français 4/12

Interview en français 5/12

Interview en français 6/12

Interview en français 7/12

Interview en français 8/12

Interview en français 9/12

Interview en français 10/12

Interview en français 11/12

Interview en français 12/12

 

Repost 0
Published by ecolesfm.over-blog.com - dans Portraits du mois
commenter cet article
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 16:13

 

 

 

Né le 14 octobre 1950 à Casablanca au Maroc, et décédé le 26 août 2003 à Nîmes d'un cancer foudroyant, est un chanteur, musicien, ainsi qu'historien de la chanson française et journaliste.

 

Il a passé son enfance dans le nord de la France. Il fait des études d'architecture et apprend la musique, notamment le banjo. Il séjourne au Danemark (1966) et au Kenya (1968). En 1970, Il monte son premier groupe folk, apprend le dulcimer. Il forme en 1975 le groupe Bière Brune & Misère Noire, puis en Bretagne en 1977 le groupe Marc Robine, Bouzouki & Compagnie. C'est en 1979, il devient professeur au conservatoire municipal de Concarneau. En 1981, il s'installe à Paris, collaborer à diverses revues dont Paroles & Musique. En 1992, Marc Robine participe à la création de la revue Chorus - Les Cahiers de la Chanson. En 1995, il reçoit le prix de l'Académie Charles Cros, pour L'Anthologie de la chanson française traditionnelle.


Il est l'auteur des différents livres : Francis Cabrel (1987, Seghers), Le Roman de Julien Clerc (1988, Seghers), Georges Brassens, une vie (Fixot, 1991), Grand Jacques, le roman de Jacques Brel (1998, Chorus-Anne Carrière) et Il était une fois la chanson française (2001, Fayard-Chorus). Marc Robine est décédé en août 2003

 

1.jpg

2.jpg

3.jpg4.jpg6.jpg7.jpg

 

Repost 0
Published by ecolesfm.over-blog.com - dans Portraits du mois
commenter cet article
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 21:18

 

Léo Ferré

Léo Albert Charles Antoine Ferré, né le 24 août 1916 à Monaco et mort le 14 juillet 1993 à Castellina in Chianti (Toscane), est un poète, auteur-compositeur-interprète, pianiste, franco-monégasque. Ayant réalisé plus d'une quarantaine d'albums originaux couvrant une période d'activité de 46 ans, Léo Ferré est à ce jour le plus prolifique auteur-compositeur-interprète d'expression française. D'une culture musicale classique, il dirigea à plusieurs reprises des orchestres symphoniques, (en public ou à l'occasion d'enregistrements discographique). Léo Ferré se revendiquait anarchiste, ce courant idéologique inspira grandement son œuvre.

Fils de Joseph Ferré, directeur du personnel du Casino de Monte-Carlo, et de Marie Scotto, couturière d'origine italienne, il a une sœur, Lucienne, de deux ans son aînée.

Léo Ferré s'intéresse très tôt à la musique. À l’âge de sept ans, il intègre la Chorale de la Maîtrise de la cathédrale de Monaco comme soprano. Il découvre la polyphonie au contact des œuvres de Palestrina et de Tomás Luis de Victoria. Son oncle, ancien violoniste et secrétaire au Casino, le fait assister aux spectacles et répétitions qui ont lieu à l'opéra de Monte-Carlo, alors haut-lieu de la vie musicale internationale. Léo Ferré y entend le chanteur basse Fédor Chaliapine, y découvre Beethoven, qui l'émeut profondément, que ce soit sous la baguette d'Arturo Toscanini (Coriolan), ou à la radio (Cinquième symphonie). Mais c'est la présence du compositeur Maurice Ravel aux répétitions de L'enfant et les sortilèges qui l'impressionne le plus durablement.

À neuf ans il entre au collège Saint-Charles de Bordighera tenu par les Frères des Écoles chrétiennes, en...

Pour lire la suite, cliquer ce lien de Wikipédia

 

LF01.jpg

LF02.jpgLF03.jpg

LF04.jpgLF05.jpgLF06.jpg

LF07.jpg

LF08.jpg

LF09.jpg

LF10.jpg

LF11.jpg

LF12.jpg

LF13.jpeg

LF14.jpg

LF15.jpg

LF16.jpg

 

 

Repost 0
Published by ecolesfm.over-blog.com - dans Portraits du mois
commenter cet article

Présentation

  • : Blog de l'école de la Société Française de Morphopsychologie
  • : Blog favorisant l'interactivité entre les étudiants en morphopsychologie et l'école, ainsi qu'auprès de la Société Française de Morphopsychologie.
  • Contact

 

BIENVENUE SUR LE BLOG


DE L'ECOLE DE LA SFM

 

 

 

Photo du mois

RTR2Y1NG-jpg_184224.jpg

Code de déontologie


logo sfmLes Membres diplômés de la SFM s’engagent à observer en toute occasion les règles essentielles de déontologie qu’exige nécessairement leur qualité de morphopsychologue.

Dans la pratique individuelle, ils se doivent de respecter la personnalité des individualités qu’ils étudient, s’interdisant absolument de réaliser une étude morphopsychologique à l’insu de la personne concernée, ne devant intervenir qu’à sa demande ou avec son accord. Ils doivent d’autre part veiller à toujours formuler leur appréciation en termes clairs, appréciation qui ne doit pas se résumer à des remarques critiques mais qui puisse être perçue par le sujet comme une aide et un témoignage de compréhension profonde.

Ils sont soumis à la règle du secret professionnel le plus absolu. La publication ou la communication, à des tiers, d’une étude ne peut se faire qu’avec l’accord de la personne concernée. Conscients de la portée de leur savoir, ils doivent adopter une attitude de réserve et se garder de tout abus.
 
Ils s’engagent à poursuivre leur perfectionnement, à titre personnel et/ou professionnel par tous les moyens appropriés.
Dans leurs relations publiques, ils se doivent de veiller au maintien du niveau scientifique atteint par la morphopsychologie et se référer toujours, dans les exposés écrits ou verbaux qu’ils en font, à l’enseignement du Dr CORMAN et à la SFM dont ils sont diplômés.

Ils sont responsables de l’image qu’ils donnent de la morphopsychologie au public et plus particulièrement aux médias, devant notamment refuser leur collaboration à toutes publications ou émissions qui ne donnent pas une suffisante garantie de sérieux en raison de leurs objectifs, de leur niveau et du public recherché.
La SFM ne peut en aucun cas être engagée sans son accord par ses membres.

L’exclusion d’un membre diplômé de la SFM peut être demandée par le Président ou l’un des membres du Conseil d’Administration, s’il est établi que ce membre a gravement contrevenu à ces règles.

« NON PAS JUGER MAIS COMPRENDRE »

 


 

Ci-dessous les articles parus sur le blog

du plus récent au plus ancien